Puis-je mettre en parallèle deux disjoncteurs pour une capacité plus élevée ?

La mise en parallèle de deux disjoncteurs pour une capacité plus élevée n’est généralement pas recommandée en raison de divers problèmes de sécurité et de fonctionnement. Les disjoncteurs sont conçus pour fonctionner selon des paramètres spécifiques afin de garantir la sécurité du système électrique et de ses composants. Examinons les raisons pour lesquelles la mise en parallèle de disjoncteurs est déconseillée :

1. Protection coordonnée :

  • Fonctionnement séquentiel : les disjoncteurs sont souvent installés dans un système de distribution d’énergie avec un système de protection coordonné.
  • Déclenchement sélectif : chaque disjoncteur du système est conçu pour se déclencher dans une séquence spécifique afin d’isoler la partie défectueuse du système tout en maintenant l’alimentation dans d’autres zones. Les disjoncteurs en parallèle peuvent perturber cette protection coordonnée.

2. Problèmes de partage actuels :

  • Déséquilibre dans le partage du courant : les disjoncteurs en parallèle peuvent ne pas partager le courant de manière égale.
  • Répartition inégale de la charge : un disjoncteur peut supporter plus de charge que l’autre, ce qui entraîne un déséquilibre et une surchauffe potentielle de l’un des disjoncteurs.

3. Coordination des surintensités :

  • Coordination de la protection contre les surintensités : les disjoncteurs en parallèle peuvent interférer avec les paramètres de coordination de la protection contre les surintensités.
  • Sécurité compromise : ces interférences peuvent compromettre la sécurité du système en permettant la circulation de courants de défaut plus élevés que ceux pour lesquels les disjoncteurs sont conçus individuellement.

4. Tolérances de fabrication :

  • Variations de fabrication : malgré les efforts visant à maintenir des tolérances de fabrication cohérentes, il peut y avoir des variations entre les différents disjoncteurs.
  • Différences de partage de courant : ces différences de fabrication peuvent entraîner des différences dans la façon dont les disjoncteurs partagent le courant de charge, ce qui entraîne des problèmes potentiels.

5. Contraintes mécaniques et électriques :

  • Contraintes mécaniques : la mise en parallèle des disjoncteurs peut entraîner des contraintes mécaniques sur les barres omnibus et d’autres composants en raison de l’augmentation du flux de courant.
  • Contrainte électrique : des niveaux de courant plus élevés peuvent également entraîner une augmentation des contraintes électriques sur les contacts et autres composants internes.

6. Certification et normes :

  • Exigences de certification : les disjoncteurs sont certifiés selon des normes spécifiques qui peuvent ne pas permettre la mise en parallèle.
  • Conformité aux normes : les disjoncteurs en parallèle peuvent enfreindre les exigences de certification, ce qui rend essentiel le respect des normes du fabricant et de l’industrie.

7. Défis liés à la maintenance et aux tests :

  • Tests complexes : les disjoncteurs en parallèle nécessitent des procédures de test et de maintenance plus complexes.
  • Temps d’arrêt accrus : cette complexité peut entraîner une augmentation des temps d’arrêt pendant les activités de maintenance, affectant la fiabilité globale du système électrique.

8. Considérations relatives aux coûts :

  • Dépenses : la mise en parallèle des disjoncteurs peut entraîner des dépenses supplémentaires en raison de la nécessité d’équipements spécialisés, de tests et de procédures de maintenance.
  • Coût par rapport aux avantages : les avantages potentiels d’une capacité plus élevée doivent être soigneusement mis en balance avec l’augmentation des coûts et les risques potentiels associés à la mise en parallèle des disjoncteurs.

9. Défis d’intégration du système :

  • Intégration avec d’autres dispositifs : la mise en parallèle de disjoncteurs peut poser des problèmes lorsqu’elle est intégrée à d’autres dispositifs de protection et systèmes de contrôle.
  • Problèmes de compatibilité : garantir la compatibilité avec les systèmes existants devient crucial et peut nécessiter des considérations d’ingénierie supplémentaires.

10. Risques pour la sécurité :

  • Risques d’arc électrique : la mise en parallèle de disjoncteurs peut augmenter le risque d’incidents d’arc électrique, posant ainsi des risques importants pour la sécurité du personnel.
  • Risques d’incendie : la surcharge d’un disjoncteur alors que l’autre supporte moins de charge peut entraîner une surchauffe et des risques d’incendie potentiels.

11. Conclusion :

En conclusion, la mise en parallèle de deux disjoncteurs pour une capacité plus élevée est généralement déconseillée en raison de la complexité et des risques impliqués. Il est essentiel de consulter des ingénieurs électriciens, de respecter les spécifications du fabricant et les normes de l’industrie, et d’envisager des solutions alternatives telles que des disjoncteurs simples de meilleure qualité ou d’autres dispositifs de protection. Toute modification apportée à un système électrique doit être effectuée en tenant soigneusement compte de la sécurité, de la fiabilité et du respect des réglementations et normes en vigueur.

Recent Updates