Comment peut-on entendre le son derrière un haut-parleur ?

Entendre un son derrière un haut-parleur est un phénomène connu sous le nom de rayonnement d’onde arrière ou rayonnement d’onde arrière. Cela se produit en raison de la conception et de la construction de l’enceinte du haut-parleur et de l’interaction entre les ondes avant et arrière produites par le haut-parleur. Voici une explication détaillée de la façon dont nous pouvons entendre le son derrière un haut-parleur :

  1. Conception des haut-parleurs :
    • Les haut-parleurs sont conçus pour convertir les signaux électriques en ondes sonores audibles. Ils sont constitués d’un diaphragme (ou cône), d’une bobine acoustique fixée au diaphragme, d’un aimant et d’une enceinte rigide. Lorsqu’un signal électrique traverse la bobine mobile, il interagit avec le champ magnétique produit par l’aimant, provoquant la vibration du diaphragme.
  2. Vague frontale :
    • Les vibrations du diaphragme créent des compressions et des raréfactions dans l’air, générant des ondes sonores appelées onde frontale. L’onde frontale s’éloigne du haut-parleur et constitue le son que les auditeurs sont censés entendre.
  3. Vague arrière :
    • Simultanément, lorsque le diaphragme vibre, il pousse également contre l’air à l’intérieur de l’enceinte du haut-parleur. Cette action génère une deuxième série d’ondes sonores appelée onde arrière. L’onde arrière se propage dans l’enceinte et, dans certains cas, peut être dirigée vers l’arrière de l’enceinte.
  4. Conception du boîtier :
    • L’enceinte joue un rôle crucial dans la détermination de la direction et du comportement de l’onde arrière. Différents types de boîtiers, tels que les boîtiers scellés, les boîtiers à orifices ou les conceptions à déflecteur ouvert, peuvent affecter l’interaction entre les ondes avant et arrière.
  5. Boîtiers à ports :
    • Dans les boîtiers à orifices, une ouverture ou un port spécifique est conçu pour permettre à l’onde arrière de s’échapper. Cela peut entraîner la perception du son derrière le haut-parleur, surtout si l’auditeur est placé près de l’arrière du haut-parleur.
  6. Réflexions et diffractions :
    • Les surfaces et les matériaux autour du haut-parleur peuvent influencer le comportement de l’onde arrière. Les réflexions et diffractions de l’onde arrière sur les surfaces proches peuvent contribuer à la perception du son derrière le haut-parleur.
  7. Modèles d’interférence :
    • Les interférences entre les ondes avant et arrière peuvent créer des modèles complexes de renforcement et d’annulation. Ces interférences peuvent affecter le champ sonore autour du haut-parleur, entraînant des variations du son perçu en fonction de la position de l’auditeur.
  8. Distance et positionnement :
    • La distance entre l’auditeur et le haut-parleur, ainsi que la position de l’auditeur par rapport au haut-parleur, influenceront la perception de l’onde arrière. L’effet peut être plus visible à proximité de l’arrière de l’enceinte.
  9. Acoustique de la pièce :
    • Les caractéristiques acoustiques de la pièce, notamment sa taille, sa forme et la présence de surfaces réfléchissantes, contribuent également à la perception du son derrière le haut-parleur. L’acoustique de la pièce peut améliorer ou diminuer les effets du rayonnement des ondes inverses.

En résumé, entendre le son derrière un haut-parleur est le résultat de l’interaction entre les ondes avant et arrière produites par le haut-parleur. La conception de l’enceinte du haut-parleur, la présence de ports et l’environnement acoustique environnant contribuent tous aux modèles complexes de rayonnement sonore que les auditeurs peuvent percevoir derrière le haut-parleur.

Recent Updates